Le travail de Maria Eugenia Lopez se caractérise par la recherche d’un vocabulaire
énergétique et épuré. Ses premiers projets « Versions » (2015),
solo sur l’image du corps, et sont dernier projet « Piel » (2018),
duo qui questionne la place du toucher dans nos sociétés
contemporaines, témoignent de sa volonté de mettre le corps
et ses états au centre de la création.

« Le corps est une mesure du monde » David Le Breton.