March On! Création 2024

March On! est un acte de révolte, tel un manifeste dansé traitant de la migration forcée et des politiques d’accueil appliquées aux migrants.

Le langage chorégraphique se centre sur le geste quotidien de la marche, explorée comme mouvement de résistance et de solidarité. Sous les contraintes d’effort, d’endurance, March On! interroge le corps soumis à l’épuisement pour révéler les aspects performatifs et physiques qui en résultent. 

Historiquement, la marche émerge comme un mode d’action politique, un geste qui symbolise la nécessité d’un changement, d’avancer ensemble avec un but précis.
Il y a aussi les marches de soutien et de solidarité, comme celle des artistes Ai Weiwei et Anish Kapoor qui en 2015 marchent à travers Londres en solidarité avec les 60 millions de réfugiés dans le monde.

L’errance, le voyage, le départ, m’ont fait décliner sur le geste de la marche, comme prétexte de recherche chorégraphique; geste à la fois vecteur d’empathie et de contestation.
Fortement inspirée par le travail de David Le Breton, j’aborde la marche comme symbole de résistance et de rupture. Selon Le Breton, «marcher est une forme de disparition de soi ». Pour moi, même s’il s’agit d’une marche forcée, le migrant quitte ses origines en quête d’une nouvelle et meilleure place dans le monde.

Dans ce projet, la marche est un moyen d’évoquer un mouvement de résistance et de solidarité. A l’unisson nous créons une pulsation commune d’un pas ferme et précis. Cette danse se déploie dans l’espace en boucles, en solo, en groupe.
Par la répétition et des temporalités diverses, la marche est aussi un moyen d’explorer les notions d’effort et d’endurance. En la combinant avec des gestes plus physiques tel que la course, le galop, le rebond, nous accentuons et développons un langage à la limite entre la performance et l’épreuve physique avec différents degrés d’intensité.

Equipe Artistique :

Chorégraphie : Maria Eugenia Lopez. En étroite collaboration avec les danseurs Louis Nam Le Van Ho et Noé Péllencin.

Projet accompagné par le Grand Studio, Iles asbl / Suitcase. Soutenu par la Fédération Wallonie Bruxelles (Bourse de recherche).

Production en cours.

Photos: Magali Horbert.

%d blogueurs aiment cette page :